Articles

Autres Ressources

Actualités Havraise


www.add-lehavre.fr

6 connecté(s) au site

En savoir plus sur ConnaitreDieu.com
Eglise en partenariat avec ConnaitreDieu.com

FNADF

  Edito de lerdami - Le partage

  Edito de lerdami - Le partage

article posté le 22.03.2018

Le partage

« Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent

 

 

Pleurez avec ceux qui pleurent. »

 Romains 12:15

 

Dans certaines dénominations religieuses, afin de témoigner son appartenance à notre Dieu, il est de ‘Bon Ton’ de montrer ‘Patte Blanche’ avec un allant de ‘bon aloi’ : Le sourire évangélique par exemple…

Autrefois un petit chant le rappelait avec entrain : « Sourions, sourions, le chrétien prend tout, il accepte tout par le bon bout » Mais qu’est-ce donc que le ‘bon bout’ ?

 

Dans le show-biz, du haut de la scène, nos Peoples chanteurs aiment à tancer la foule : « Vous êtes biennn ! ? » Mais est-ce vraiment la quiétude de l’auditoire qui leur importe ?

Du haut de l’estrade, de la chaire, nos dirigeants aiment à s’enquérir : « Vous êtes heureux ! ? » Et c’est vrai que la joie des membres de l’assemblée est fondamentale ! La Bible ne mentionne-t-elle pas : « Je suis dans la joie quand on me dit: Allons à la maison de l'Éternel ! » (Psaumes 122)

Et nous pouvons chanter d’un seul cœur et d’une seule âme : « Étranger sur la terre, je marche avec bonheur vers la maison du Père, vers la demeure où m'attend le Seigneur. »

Seulement dans cette marche où chacun demande la Grâce de ressembler à Christ, certains éprouvent parfois le découragement des difficultés, la lassitude de la maladie et/ou de l’isolement. Leurs cœur et esprit sont dans la joie du Salut mais les vicissitudes de la vie d’ici-bas peuvent rendre moroses les plus affermis. Et d’ailleurs parfois « mieux vaut le chagrin que le rire; car avec un visage triste le cœur peut être content. » (Ecclésiaste 7:3)  

Le spectacle des vanités et des maux de cette vie, y compris le péché, devraient nous plonger dans la tristesse. En prêtant considération (commisération)  aux maux d’ici-bas ne peut-on pas prendre visage triste et mélancolique ? (Néhémie 2:2) Mais le cœur, et c'est primordial, reste dans le vrai, dans des dispositions salutaires.

 

Non,  un chrétien triste, n’est pas un triste chrétien ! Et même si un jour dans les parvis de Dieu vaut mieux que mille ailleurs. (Psaumes 84:11) notre cœur peut être dans la peine, sinon devrait-il l’être ! Ne voyons-nous pas la souffrance et le désespoir autour de nous ? Tous nos proches sont-ils sauvés ? Que l’assurance de notre Salut et la connaissance de la Vérité ne nous plonge pas dans l’arrogance… La misère de notre prochain doit alimenter notre compassion car compatir c’est ‘souffrir avec’ ce prochain, pour lui. Il y a aussi « un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux. » (Ecclésiaste 3:1)

 

Un chrétien triste, n’est pas un triste chrétien. Un chrétien dépressif n’est pas un chrétien de peu de foi. La déprime n’est pas une maladie honteuse.

 

On consent, avec raison, qu’un chrétien puisse avoir un AVC suite au surmenage, au stress, à la fatigue… mais, qu’il soit triste et dépressif cela est considéré comme ahurissant… ! Eh bien que nenni ! Un Chrétien peut connaître, suite au surmenage, au stress, à la fatigue, aux brimades … une profonde tristesse… si ce n’est un état dépressif ! Il s’agit là d’une forme de dépression dite exogène ou encore réactionnelle. Ce qui est tout à fait naturel et même attribuable au chrétien…

La tristesse du chrétien, même né de nouveau, peut aussi se traduire par la dépression dite endogène. Sa source n’est pas visible mais peut provenir d’un dérèglement hormonal, chimique, si ce n’est d’une pathologie durant sa vie terrestre et même d’avant sa naissance ! La Nouvelle Naissance n’induit pas obligatoirement un corps ‘glorifié’. La génétique et l’hérédité sont parfois en cause et toujours de mise.  

Notre Sauveur Jésus-Christ nous enseigne qu’avant même de s’être écrié : « Éli, Éli, lama sabachthani ? C’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Matthieu 27:46) Il a connu la tristesse et le découragement : « Mon âme est triste jusqu’à la mort ; » Et Il a réclamé le soutien de ses proches : « restez ici, et veillez avec moi. » (Matthieu 26.38)

Le Partage : Faisons-le avec mesure et intelligence. « L'insensé met en dehors toute sa passion, Mais le sage la contient. » (Proverbes 29:11) 

 

Ne jugeons pas à l’emporte-pièce le Triste, l’Affligé et même le Dépressif. Que nous soyons, nés de nouveau, Expansif ; Secret ; Introverti ; Extraverti… évitons d’être l’Indifférent ; l’Insensible !

 

Et pour que nos Conducteurs ne soient pas frustrés : « Que nous soyons encouragés ensemble par la foi qui nous est commune. » « Réjouissons-nous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissons-nous. » (Paraphrase : Romains 1:12- Philippiens 4:4)

 

Sommes-nous heureux ? Ne délaissons pas le chrétien triste…contaminons- le

lerdami

Suggestions, propositions, réactions !

Afin d'échanger avec l'auteur de l'article, nous vous proposons de poster un message qui sera d'abord validé par les modérateurs du site puis mis en ligne.

 Pseudo :

 Message :


 Recopier le code ci dessous :  

  


Lire les commentaires de cet article : Le partage

 Le Drom.
Posté le 24.03.2018
Bonjour Lerdami, Amen, comme tu as raison!!!non un chrétien triste, n'est pas un triste chrétien. J'ai entendu cela au début de marche avec Jésus, pire encore, il ou elle est malade parce qu'il ou qu'elle a commit un péché!!!!!! Oui soyons compatissant et souffrons avec quiconque souffre, entourons et encourageons nous les uns et les autres. Toi qui est debout prend garde de ne pas tomber.1 Corinthiens 10:12. Merci mon frère pour cet édito qui nous remet à notre place. A bientôt.


 
Posté le 23.03.2018
Merci Lerdami pour ce texte qui remet bien les pendules à l\'heure ! en effet tous les chrétiens ne sont pas dans la joie, le sourire aux lèvres. Mais ce qui aide, c\'est que le coeur d\'un chrétien reste plein d\'espoir. Il a dans le coeur une source qui ne se tarit jamais et sur laquelle il sait qu\'il peut compter. Cette source s\'appelle Jésus, et c\'est une force qui le différencie d\'un non-chrétien. C\'est un grand réconfort de pouvoir parler à Jésus, de l\'écouter, de lui demander de l\'aide lorsqu\'on en a besoin. Et cela redonne le sourire et la joie, même dans les grandes difficultés. C\'est ce que je souhaite à tous mes amis chrétiens.


 Gigi
Posté le 23.03.2018
Merci Lerdami pour cet article. Ne nous est-il pas arrivé, dans certaines circonstances d'être découragés, mais le Seigneur, dans sa grâce nous a soutenu. C'est pourquoi nous voulons encourager ceux qui passent par la dépression et non les juger. Faisons tout par amour et pour la gloire de Dieu.


 franthi
Posté le 23.03.2018
Article très intéressant, accessible à chacun et qui invite à plus de compassion. Très belle conclusion.


 RESCOF International
Posté le 23.03.2018
Merci pour cet article qui remet les choses à leur place. Fraternellement,


 Geogui
Posté le 23.03.2018
Excellent texte! Cherchons à comprendre! Ne soyons pas hâtifs dans nos conclusions (notez bien; je ne dis pas ," dans nos jugements".)


 mica
Posté le 22.03.2018
J\\\'aime beaucoup le passage sur ne :jugeons pas trop vite. Il me touche particulièrement. Bien également entre tristesse et maladie type dépression. Bon article plein d\\\'entrain


 Lerdami répond à Mike
Posté le 22.03.2018
\\\"Effectivement lorsqu\\\'un chrétien subit une déprime due à des facteurs extérieurs (dépression dite exogène) ses proches comme lui-même peuvent interagir de façon à ce que Sa Foi se ravive et agisse sur son conscient et sa spiritualité. Lorsque sa déprime est d\\\'ordre pathologique (dépression dite endogène) son esprit n\\\'en est pas conscient. Ce peut être même une maladie dite familiale qui agresse son corps et agit sur ses connections nerveuses à son insu. Alors la dépression disparaîtra lors de la guérison du corps.\\\"


 mike
Posté le 22.03.2018
"Effectivement, tout croyant peut passer par le découragement ou la dépression. Il est vrai que nous devons faire attention à ceux qui nous entourent car tous ne sont pas forcément dans la joie... Veillons avec l’aide du Saint Esprit à discerner les situations et permettre à tous de grandir dans la foi."



Les 5 Derniers Articles de type Edito de lerdami :

   - Guerre et Paix mis en ligne le 11.04.2018
   - L'Amour et la Peur mis en ligne le 09.03.2018
   - Rien ne sert de sert de promettre, il faut tenir à point mis en ligne le 09.02.2018
   - Donner n'est pas reprendre ! mis en ligne le 21.01.2018
   - Droit au But ! mis en ligne le 08.12.2017