Fin de la ‘Grande Guerre’ de 14/18
Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918.

Armistitium : Nom latin médiéval (XVIIe siècle)  Arma : Arme… Statio : État d'Immobilité
Armistice : Suspension totale ou partielle des hostilités entre deux armées, en particulier, pour permettre au pays, qui en fait la demande, d'étudier les conditions de fin de guerre de l’adversaire. Conclure, signer un armistice c’est l’arrêt provisoire des hostilités convenu entre des ennemis.
Toute cessation de conflit par armistice, trêve ou capitulation doit être strictement respectée. Mais même si l'armistice est recevable, l'armistice n'est pas la paix...
Georges Clémenceau n’a-t-il pas dit : « Il est plus facile de faire la guerre que la paix. »


Pour mémoire, on a dit de lui "qu'il avait gagné la guerre mais perdu la paix" (1914-18)

 

« Quand les hommes diront: Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l`enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n`échapperont point » 1Thessaloniciens 5/3 Aussi : « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l`heure ». Matthieu 25/13

"Si vis pacem para bellum" …"Si tu veux la paix, prépare la guerre". (Végèce)

 

 

 

 

 

Cette demi-vérité est criante si chacun des adversaires pense qu'il faut combattre ou
éliminer celui qui entrave la paix. Seulement Les Proverbes 20/18 précisent: « Les projets
s`affermissent par le conseil, fais la guerre avec prudence. »

Chacun ferait donc la guerre pour ‘avoir la paix’… ?
Et pour avoir bonne conscience : «  A la guerre, on devrait toujours tuer les gens avant de 
les connaître » (Michel Audiard) No comment !

L’Armistice découle immanquablement de la guerre !

La guerre est une situation conflictuelle entre deux ou plusieurs pays, états. Elle se règle (ou pas) par une lutte armée, en vue de défendre un territoire (ou de le conquérir). 

 

 

 

 

Mais la guerre peut toucher des groupes sociaux, des individus, des groupes religieux pour faire triompher une idée. L'ennemi peut alors prendre le visage du rival réel, (ou virtuel),  de la diplomatie ou celui de l'opposant de l'idéologie absolue :Les Actes des Apôtres 7/26nous enseignent « Il parut au milieu d`eux comme ils se battaient, et il les exhorta à la paix: Hommes, dit-Il, vous êtes frères; pourquoi vous maltraitez-vous l`un l`autre? » 

L'antagoniste n'est pas exclusivement celui que l'on combat au cours d'une guerre : Faire la guerre à son prochain ! Aussi : « S`il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les Hommes » Romains 12/18.                                                                             
Voyons donc les ‘petites guerres perso’ :
- ‘La guerre des nerfs’ tend à briser la résistance nerveuse de l'adversaire. (Guerrepsychologique)  « Qui sait mal (bien) attendre, sait mal (bien) agir.» (Querelles)            « Celui qui aime les querelles aime le péché. Celui qui élève sa porte cherche la ruine. » Proverbes 17/19

- ‘De bonne guerre’est le procédé adroit consistant à mettre le rival ’en difficulté (Ruse).    
« Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l`envie, et toute médisance. »    1 Pierre 2:1

 - ‘ Être, se mettre sur le pied de guerre’c’est être toujours prêt à réagir. (Méfiance)      « Par amour fraternel, soyez pleins d`affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. » Romains 12/10

- De guerre lasse’c’est abandonner toute résistance. (Découragement)             « Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l`âme découragée. » Hébreux 12/3

- ‘La  Guéguerre’ est la petite guerre jugée sans importance par celui qui parle…Beaucoup moins par celui qui la subit. (Inconséquence)
« Que l`Éternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance. » Psaumes 12/4
*La guerre* peut être l’action menée contre toute chose à laquelle on attribue une valeur nocive pour le corps, l’âme et l’esprit de l’Homme. Faire la guerre aux abus, à la drogue, au laisser aller, au tabac…Et là :                                                                                                  « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » Matthieu 5/9
Si l’Armistice découle immanquablement de la guerre nous avons vu qu’elle n’est pas la paix ! Une capitulation, une reddition, un cessez-le-feu, un renoncement ne sont pas la paix ! La Paix se trouve en ‘Jean 14/27’ : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point et ne s`alarme point.»
Combien, à ce jour, d’Armistices, de traités de paix, de lois, de décrets ont été signés de par le monde et de tout temps ?                                                                                                                                       Combien, à ce jour, de Pays sont en Paix de par le monde et de tout temps ?                                             « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d`être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. »  Matthieu 24/6
Mais dans nos rangs qu’en est-il ?                                                                                             Sommes nous concernés par : « Faire la guerre à son prochain » ?
Examinons et attardons nous sur chacun des mots suivants :                                               § - L’hypersensibilité, l’insensibilité, l’incompréhension, la susceptibilité, l’ignorance, l’ambition, l’humeur (mauvaise ou abondante-excellente), l’irritabilité, la mésentente, l’inexpérience, la querelle, la dispute, la controverse, la contestation, la divergence, la convoitise, l’envie, la jalousie, la rivalité, le grief…- §                                                            Aucun de ces états ne nous a-t-il jamais atteints ?…si ce n’est effleurés ! Relisons ce paragraphe s’il en est besoin.                                                                                                   « La sagesse vaut mieux que les instruments de guerre, mais un seul pécheur détruit beaucoup de bien. » L'Ecclésiaste 9/18
Pour le Chrétien l’armistice n’est qu’un faux semblant, une simple trêve, elle n’a pas lieu d’être !                                                                                                                                  L’Amour, la Sagesse et le Pardon, Oui ! Ils doivent être notre partage, le dénouement et l’aboutissement de notre vie.                                                                                              « J`ai combattu le bon combat, j`ai achevé la course, j`ai gardé la foi. » 2 Timothée 4/7

Le paragraphe ci-dessus mentionné (-&- la rivalité, le différent, etc &-) est-il concerné par : « Bien-aimés,  je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l`âme.» 1 Pierre 2/11 

« Mais le fruit de l`Esprit, c`est l`amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. » Galates 5/22

« Que le Seigneur dirige vos cœurs vers l`amour de Dieu et vers la patience de Christ! »     2 Thessaloniciens 3/5

La guerre est sournoise et se terre là où ne l’envisagerions pas du tout : Dans un ‘froncement de cils’, un ‘éclat de rire’ ou bien même, blottie au fin fond des yeux…ou des pensées.
La  Guéguerre que l’on croit ‘gentillette’ est un conflit qui ne dit pas son nom et ne reste-t-elle pas néanmoins un combat ?
« Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. » Colossiens 3/15

« Il me reste donc à émousser ma plume et baisser la garde de ma souris ! »
^^^^ (Lol)