Brengle, dont le nom était très connu dans les milieux évangéliques de la fin du 19ème siècle, racontait qu'un jour il avait rencontré, sur le quai d'une gare, un de ses amis chrétiens. Ils avaient eu une conversation très sérieuse au cours de laquelle son ami lui avait dit : Attention au feu qui est dans votre coeur car il a tendance à s'éteindre .

Brengle précise que ceci lui avait été dit devant la locomotive du train, de sorte qu'il se mit à réfléchir sur ce que le chauffeur devait faire pour entretenir le foyer et obtenir l'énergie nécessaire pour entraîner les wagons.

Il découvrit que trois choses étaient nécessaires :
- Maintenir le tirage ouvert,
- Secouer les cendres,
- Ajouter du combustible.
Or précisément, n'était-ce pas ce à quoi il lui fallait veiller :

« Maintenir le tirage », cela voulait dire témoigner, parler du Seigneur.
Dans Actes 1 v.8, il nous est dit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la Terre. »
Dans Actes 26 v.16, il est question de Saul de Tarse qui, étant interpellé par le Seigneur, comprend que la but de sa vie est d'être un témoin de Christ.
« Lève-toi et tiens-toi debout sur tes pieds car je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues ... »

« Secouer les cendres », c'était ne pas se contenter des bénédictions reçues dans le passé. Comme les cendres qui ne peuvent s'enflammer de nouveau et donner de la chaleur, de même les grâces reçues autrefois ont été excellentes mais leur souvenir n'est pas plus efficace qu'une cendre qui n'a plus la possibilité de brûler de nouveau.
Un certain dicton affirme qu'on ne peut pas conduire une automobile en se servant uniquement des rétroviseurs !
Matthieu 9 v. 17: « On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. »
Jérémie 4 v. 3 : « Car ainsi parle l'Eternel aux hommes de Juda et de Jérusalem : défrichez-vous un champs nouveau. »
Ezéchiel 11 v. 19 : « Je leur donnerai un même coeur, et je mettrai en vous un esprit nouveau. »

« Ajouter du combustible ». Ce combustible, ceux sont de nouvelles expériences. Le foyer de la locomotive réclame sans cesse, une nouvelle recharge de combustible. De même, le feu qui brûle dans le croyant a besoin chaque jour de nouvelles bénédictions pour ne pas s'éteindre.

Frères et soeurs, veillons à chaque instant sur nos coeurs afin que le feu ne s’éteigne pas. Si le feu venait à faiblir ou à s'éteindre, pourrions-nous arriver à destination ?
« Mon but est de le connaître, Lui, ainsi que la puissance de sa résurrection. »
Philippiens 3 v. 10.