Nouveau type de news sur le site de l’Eglise avec cette semaine un entretien avec Laurent Escolier, responsable de la jeunesse. A travers cet entretien, decouvrez le rôle que tiennent Laurent et l’équipe d’animateur auprès de jeunes.

J’ai lu sur la présentation que vous étiez le pasteur de la jeunesse, expliquez moi, à quoi cela consiste ?
Les jeunes ont leurs propres soucis, leurs doutes, leurs souffrances… Eux aussi cherchent des réponses à leurs questions. Certains peuvent même porter des fardeaux bien lourds, à cause de leur propre histoire, d’un contexte familial douloureux… Ils ont besoin de s’exprimer, et d’être écoutés.
C’est mon premier objectif : Ecouter les jeunes et les amener à s’exprimer. Il est important de leur donner des solutions, quand la Bible en donne clairement ; à défaut, il est impératif de leur donner des pistes de réflexion. Dieu nous amène à croire, mais aussi à réfléchir. Et les deux ne sont pas incompatibles !
C’est mon deuxième objectif : Conseiller les jeunes et les amener à réfléchir. Les jeunes doivent se prendre en charge eux-mêmes, grandir en stature et en grâce, prendre des initiatives, et aller de l’avant.
Nous devons les amener aux pieds de Jésus. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil : C’est entre les mains de Jésus qu’ils doivent confier leur vie… pas entre les mains du pasteur ! C’est mon troisième objectif : Encourager les jeunes à agir et se confier dans le Seigneur Jésus.

Mais au fait, le pasteur principal de l’église ne pouvait-il pas s’occuper lui-même des jeunes de l’Eglise ?
Dans l’Assemblée de Havre il y a plusieurs centaines de membres ; et pas plus de 24 heures dans une journée. Il est indispensable de se partager taches et responsabilités : Le pasteur ne peut tout faire ni être partout. C’est pourquoi M. PERLINSKI m’a confié la responsabilité du groupe des jeunes. Je lui rends compte de la situation du groupe (la confiance n’exclut pas le contrôle), et en cas de problème, je peux compter sur lui.

Une réunion de jeunesse en plus des réunions d'église, est-ce que cela ne fait pas double emploi ?
Pas du tout ! A moins de ne voir, dans une réunion de jeunes, qu’un profil identique à celui des réunions habituelles de l’église ! Voulez-vous des réunions vivantes, variées dans leur contenu, et non convenues d’avance, afin de laisser à Dieu toute liberté d’agir ? Dans le cadre du groupe de jeunes, nous voulons favoriser les temps de partage autour de la Parole de Dieu, les temps de témoignage aussi, sans pour autant négliger la prière. Même si les jeunes n’y sont pas habitués, c’est en bonne voie !
Je peux dire que chez les jeunes, la liberté de l’Esprit de Dieu s’installe peu à peu. J’ajoute que nous encourageons les jeunes à participer aux réunions de l’église : ils ne sont pas l’église de demain, mais celle d’aujourd’hui. Acceptons de leur faire confiance !

Ces rencontres sont-elles ouvertes à des jeunes de l'extérieur, non croyants ?
Heureusement ! Le groupe des jeunes n’est pas un vase clos. Nous n’avons même pas besoin de les stimuler : nous constatons de plus en plus qu’ils veulent aller au contact d’autres jeunes ! C’est une telle ouverture d’esprit qui permet de ne pas s’asphyxier spirituellement. De plus nos réunions sont ouvertes à tout le monde : la Parole de Dieu y est proclamée. Faut-il préciser qu’un tiers du groupe des jeunes n’appartient pas encore au Seigneur ?
J’ajoute que nous nous ferions une joie de recevoir la visite de bien-aimés qui ont dépassés l’âge canonique ! Leur expérience dans la foi et leur présence seraient un réel encouragement.

Avez-vous une équipe à vos côtés ?
Lors de notre arrivée au Havre, j’ai été très encouragé d’avoir avec de moi une équipe de responsables motivés et engagés au milieu des jeunes. Aujourd’hui, ils participent avec moi à la conduite du groupe. Ce sont des frères et sœurs ouverts en qui j’ai confiance, et qui manifestent un réel sens des responsabilités. Après concertation, je leur laisse une totale liberté d’action, et nous faisons régulièrement le point ensemble. Des projets sont en cours, et ils prennent activement leur place pour les mener à bien.
Durant les réunions de jeunes, je leur ai demandé de conduire les chants, d’apporter une pensée ou une exhortation, et ce à tour de rôle. Par la grâce de Dieu, ils s’en sortent plutôt bien. Et les jeunes apprécient, et ont confiance en eux. Ils sont pour moi un soutien et un encouragement.

Qu’aimeriez- vous ajouter?
Priez pour les jeunes, les ados, les enfants : ce sont des ouvriers en formation pour Dieu. Priez pour les responsables.

Merci Laurent