Has Been ?
Ils furent mais ne sont plus !
Plus tout à fait


« Autour du trône je vis vingt-quatre trônes,
Et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis,
Revêtus de vêtements blancs,
Et sur leurs têtes des couronnes d'or ».
(Apocalypse 4:4)

1- (de lerdami sur une idée de Claude Davin)

Avons-nous du pétrole en France ? Oui, mais certains ne le savent pas.

En fait, comme tous les pays du monde, la France possède bel et bien cette richesse, mais peu de gens l'exploitent.

On parle d'or noir, mais il est peut être aussi blanc, rouge, jaune et même café- au-lait…
Il faut avouer que cette richesse est difficile à exploiter et qu'il faudrait revoir l'approche nécessaire pour son extraction. Dans cette fortune occultée… que de profits cachés !!

Nous parlons, il est vrai, de profits ! Encore me direz-vous ?
Oui ! Le profit d'abord pour nos enfants. Le profit pour nous-mêmes. Le profit pour la société toute entière.

Car cet " Or Noir " Ce sont nos retraités…  c'est d'Eux dont il s'agit !

Mais où sont-ils nos retraités ?

Où est donc passée cette richesse, cette maturité, cette expérience, ce recul, cette compréhension, cette capacité à prendre des coups en tendant la joue, cette recherche permanente d'amour à donner et à partager, ce regard à observer, ce temps immense à offrir…et à écouter !

Vieillesse tendre et infinie de douceur, Ou es-tu amie ? Où te caches-tu ?
Moi, Toi, souvenons-nous de leurs années données… de leur dur labeur pour un repos enfin trouvé !
Nous avons besoin de toi, l'Ancien ! Je te veux, Toi plus vieux que nous, Toi qui sais, Toi qui aimes, Toi qui dors et toi qui peines.
S'il te plait reviens !
La société parfois t'a traité comme un moins que rien.
Mais sans toi, irons-nous aussi loin ? C'est notre appel, ne nous laisse pas
Demain, fais sonner ton réveil
Le combat continue, nous avons besoin de toi.

****************************************************************
2- (Par lerdami)

Oh, Mais… Il voudrait bien qu'on l'appelle à l'aide celui que l'on ne nomme même plus ‘vieux'. Mais relégué dans le cachot de la vieillesse, dont il n'a pas la clef, il ne peut se libérer.
L'indifférence des "affairés de la vie", la connaissance technologique de ses pairs, le propulsent à radoter, dit-on…
Il n'est plus ‘dans le coup'… Il n'est pas "à la page"…même "plus de ce monde" remarque-t-on ! Que serait-il à notre table ? Il ne digère pas notre ‘cuisine numérique' !
Sa photo sur le buffet endort nos derniers remords. Mais que serait-il donc, lui l'Ancien, dans une famille qui éclate ? Qu'en ferions-nous ?
Combien sommes-nous ignorants de ce trésor perdu, nous les plus jeunes ou les moins vieux. Le vieux s'époumone en vain, dans son placard de solitude, derrière la porte de notre savoir effréné ! Qu'il est triste de se noyer si près d'une bouée de sauvetage…
Laissons nos Vieux revenir et s'exprimer : Ils nous diront leurs erreurs afin que nous ne les commettions point à notre tour. Qu'en est-il dans nos familles chrétiennes et dans nos églises ?
« Écoutez, mes fils, l'instruction d'un père, Et soyez attentifs, pour connaître la sagesse; Écoute ton père, lui qui t'a engendré, Et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille. Écoute les conseils, et reçois l'instruction, afin que tu sois sage dans la suite de ta vie. » (Les Proverbes 4:1/ 23:22/ 19 :20)

****************************************************************
3- (Par isoleilla)

La vieillesse, la tendresse, la sagesse... tous ces mots font-ils peur ? Néanmoins ils font fuir ceux qui ne les ont pas atteints, par contre ils attirent les petits, ceux qui n'ont pas encore eu droit au formatage, ceux qui ont le cœur simple, sans détours, ceux qui ont envie de découvrir, et qui veulent recevoir un héritage... Pourtant, combien l'Eglise, la classe des 30-60 ans a besoin d'eux, a besoin de leur sollicitude, de leurs paroles, du produit de leurs réflexions ; mais s'il vous plait arrêtez de les prendre pour un aspirateur, ou des gardes d'enfants. Croyez-vous que lorsque leur dos est courbé, est bloqué, est usé par tant d'années de travaux, qu'ils ne sont bons qu'à nettoyer vos églises, votre salon, votre bureau alors qu'ils ne peuvent même plus faire le ménage chez eux ? Et pourquoi lorsque vous leur amenez les enfants, ne restez-vous pas avec eux ? Ils ont eu du temps pour prier, et écouter la parole, recevoir des songes et des visions vous concernant, mais vous ne leur laissez pas le temps de vous les transmettre. Pourquoi ne pas mettre le pied sur le frein, éteindre vos portables, faire une pause et vous rendre disponible pour recevoir d'eux ! Le meilleur moyen de vous occuper d'eux ? C'est de les laisser s'occuper de vous, vous transmettre le produit de leurs vies, de leurs expériences, de leurs réflexions. Un jour, très vite, ils ne seront plus là, et vous aurez des remords. Eux seront partis dans la paix, dans l'Amour de Dieu qui a rempli leur fin de vie parce que négligés, voire abandonnés par les hommes... Combien de fois ai-je entendu cette phrase de pasteur ou d'adultes actifs : "Je ne leur demande qu'une chose : se taire ! Dans ce cas, ils ne me dérangent pas !" Et si Dieu voulait justement le contraire pour vous ? Vous déranger un peu, vous bousculer un peu ! En acceptant que la porte s'ouvre vers un nouvel univers, croyez-vous que vous seriez perdants ? En acceptant de regarder leur cœur, plutôt que leurs visages fanés, leur bouche édentée, vous pourriez découvrir la véritable beauté comme ce verset le dit : "l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur !" (1 Samuel 16:7)

Commentaires

  • émilie, 08/10/2016 00:00

    merci lerdami,
    un peu de réalité ne fait pas de mal...
    pourtant, les vieux ont aussi leur part de responsabilité: ils abandonnent trop vite, peut-être!
    affections

  • lerdami répond à émilie, 08/10/2016 00:00

    merci Émilie pour ton commentaire. Exact, nos anciens abandonnent parfois trop vite. Peut-être sera-ce le sujet d'un autre article.

  • Geogui, 08/10/2016 00:00

    Je n'ajouterai pas un texte supplémentaire sur la problématique de la vieillesse. Il semble que l'on ne retienne ici que l'aspect physique de la vieillesse; mais , au fond, à partir de quel âge peut- on qualifier quelqu'un de vieux? Certes, quand les facultés de se déplacer, de se suffire à soi-même , de devoir faire appel aux autres pour les gestes habituels de la vie, on a coutume de dire d'une telle personne qu'elle est vieille...Pas si sûr, car le jeune handicapé peut se retrouver dans cet état; à moins que l'on veuille considérer le vieux comme un handicapé! Rappelons-nous que Moïse était âgé de quatre- vingts ans, quand il fut appelé à s'impliquer pour Dieu...Oui, d'aucuns diront que c'était un autre temps!!! Pourtant, pour certains économistes, la classe d'âge supérieure à 60 ans constitue une cible à fort pouvoir d'achat et beaucoup d' organismes (tours opérators, promoteurs immobiliers) s'ingénient à leur vendre des voyages clés en main, des résidences de standing où tous leurs besoins peuvent être satisfaits, sans aucun effort de leur part...
    Outre l'aspect physique, être Vieux est très relatif. Tant que les facultés intellectuelles ne sont pas affectées, l'individu vieux est encore pleinement opérationnel. C'est dommage, qu'aux yeux de nombre de nos contemporains le vieux soit synonyme de désuet, radoteur, embarrassant, dépassé...quand il n'est pas surexploité par des jeunes sans âme, sans amour, sans reconnaissance , aux tâches éreintantes de la maison. Quand, dans nos communautés, l'on comprendra l'immense richesse que recèlent nos vieux , alors on saura comment il est déstressant de s'y frotter, de les écouter , de les consulter, de les honorer et, peut être même , découvrir le vrai sens de la Vie.

Laisser un commentaire

:
: