Voici quelques nouvelles de Letitia, qui a passé quelques mois au Havre pour ses études. Une fois ses études terminées, elle est repartie dans son pays : la Roumanie. Elle a accepté de nous donner quelques nouvelles d’elle et de son activité là-bas.

Buna ziua Letitia ! Comment vas-tu ?

Moi je suis bien. Ma vie a continué à se dérouler en Roumanie mais quand même je garde dans mon cœur le souvenir de la France. La France me manque et surtout la période que j’ai passée avec mes frères et sœurs en Jésus au Havre. J’aimerai tant vous revoir !

Une année s’est écoulée depuis que tu es partie de France, qu’as-tu entrepris depuis ton départ ?

Je me rappelle très souvent le jour de mon départ. Je me rappelle aussi combien difficile c’était pour moi de dire au revoir à tous. J’ai eu des larmes aux yeux pendant les 3 jours du voyage vers mon pays. Je souffrais beaucoup quand je pensais à votre amour que je laissais derrière moi pour aller vers un avenir dont j’ai eu peur. J’étais contrainte de laisser quelque chose sur pour une perspective pleine de doutes.
Mais vos prières pour moi n’ont pas tardé à montrer leurs résultats.
Les baptêmes parmi vous que j’ai pu voir par le biais du site Internet m’ont beaucoup encouragé. Ainsi j’ai eu le courage de m’impliquer de nouveau dans mon église (on a réussi à créer un petit groupe de prières en octobre 2007 et il continue jusqu’aujourd’hui).
Les jeunes commencent à fréquenter les réunions de jeunesse et on voit vraiment comme Dieu change des vies. Grâce à Dieu, nous avons maintenant deux pasteurs responsables des jeunes qui s’intéressent vraiment aux problèmes que les jeunes peuvent rencontrer. Ils nous encouragent tous à nous investir dans l’œuvre de Dieu. Il y a aussi des obstacles mais maintenant, quand je vois comment Dieu m’a emmenée de nouveau dans mon pays pour travailler avec les jeunes, je ne regrette rien.
En ce qui concerne les études, j’ai fini ma licence et j’ai décidé de continuer avec le master (je commence en octobre ces études.) Je vois autrement ma vie professionnelle. Je désire m’impliquer dans les relations avec les gens pour les aider mais surtout parmi les jeunes. C’est pour ça que j’aimerais travailler dans l’éducation. Mais comme Dieu a porté mes pas jusque là, je continue à lui faire confiance en ce domaine aussi.

Peux-tu nous parler de ton pays : la Roumanie ?

J’aimerai bien que vous tous auriez la possibilité de visiter la Roumanie. La Roumaine est un pays très accueillant avec un relief très varié, à partir de la montagne jusqu'à la mer. La végétation est propre à chaque forme de relief. Mais ce qui impressionne ce sont les gens. Les gens sont très hospitaliers, sociables même s’ils sont passés par des temps très durs à cause du régime communiste.
Pendant 50 ans de communisme, les gens ont été enseignés que DIEU n’existe pas et cela a laissé des traces sur les cœurs des gens. Grâce à la révolution de 1989, l’enseignement chrétien a été remis dans les écoles. La nouvelle génération commence à chercher la présence de Dieu et maintenant on est dans un combat spirituel très fort.

Peux-tu nous parler de nos frères et sœurs en Roumanie ?

On attend un réveil parmi toutes les églises évangéliques de Roumanie car parfois les églises perdent de leur essentiel et se tienent des formes. La religion officielle est l’orthodoxe mais on a la liberté de nous exprimer. La liberté de la religion est garantie par la Constitution. C’est peut-être pour cela que l’on s’est lâché de se battre pour une foi authentique. Mais on continue à prier car c’est le seul moyen de rester debout jusqu'au retour de Jésus.

As-tu quelques informations à nous donner de ton Eglise locale ?

Moi je fais partie d’une église très petite, qui a environ 100 membres (35 ce sont des jeunes). En ce qui concerne mon église, on a beaucoup travaillé. Les jeunes sont vraiment très ouverts vers la parole de Dieu. Ils cherchent sa volonté. On a encore du travail dans l’église. On prie aussi pour que Dieu nous montre où on doit construire, ce qu’on doit faire pour que l’Eglise de Jésus soit glorieuse.

Je pense que tu as une bonne nouvelle à nous annoncer !

J’ai vu la fidélité de Dieu par tous les plans, dès que je suis arrivée en Roumanie. Dieu m’a dit qu’il a des plans de paix pour moi et il n’a pas tardé de me les montrer : il a préparé un homme pour moi qui me protège et qui m’aime. Il s’appelle Catalin et il est mon futur mari. Il est un des responsables de jeunes et nous sommes tous les 2 impliqués dans l’œuvre de Dieu avec les jeunes. On a décidé se marier en septembre 2008. Le 14 septembre mon mariage se fera dans ma ville, en Galati. J’aimerai bien que puissiez venir à cette occasion ! S’il y a des personnes qui veulent venir, écrivez-moi et je vous donnerai les informations nécessaires. Le mariage sera traditionnel, il est un peu différent de celui de la France.

Que gardes-tu de ton passage en France, et plus particulièrement au Havre ?

Pour moi le Havre est la période la plus belle qui a marqué ma vie spirituelle. L’amour que j’ai connu là, c’est l’amour fraternel en Jésus. Les gens ont été toujours ouverts avec moi et ils ne m’ont jamais laissée toute seule dans un lieu étranger. L’église du Havre a été ma famille pendant 10 mois de vie en France. Je n’ai pas senti la solitude car je n’étais jamais seule. Pour les fêtes ou les dimanches toujours il y avait des personnes pour m’accueillir je me suis sentie comme dans ma famille. C’est ainsi que j’ai compris ce que signifie le Corps de Christ. Les gens de l’église du Havre me manquent beaucoup.
J’ai apprécié les repas copieux et la cuisine très très différente de chez moi. La vie est plus calme et la ville très reposante. Malheureusement, je ne peux pas exprimer par mes propres mots ce que j’ai sur le cœur concernant L’église Cassard. Mais je sais que dans le ciel Jésus va récompenser tout le bien que vous m’avez fait. Je continue à prier pour vous et j’attends le jour quand on va se revoir tous ensemble pour louer Jésus, tous d’un même cœur.

As-tu un verset de la Bible qui te porte au cœur que tu voudrais apporter à nos internautes ?

Le verset que j’ai sur mon cœur pour toutes les personnes de l’église c’est :
« Quand j'ai eu faim vous m’avez nourrit, quand j'étais étranger vous m'avez recueilli, moi j'étais l'un de plus petits frères ».
Matthieu 25 :35- 40

Un petit mot à nous dire en roumain ?

Va astept cu drag !

Ca signifie : je vous attends avec amour !
…à mon mariage ! Que Dieu vous bénisse !
, |News