La Compassion du Nouvel An

« Tu entends les vœux de ceux qui souffrent,
Tu affermis leur cœur et tu prêtes l’oreille
Pour rendre justice à l’orphelin et à l’opprimé ».
(Psaume 10 :17-18)

« Bonne Année ! Nos vœux les plus sincères ! »
Il est de bon ton de présenter ses vœux. Cette courtoise coutume dénote non seulement l’envie de faire plaisir mais aussi, celle que nos vœux pour notre prochain se réalisent.
Cette tradition du Nouvel An remonte à Babylone, 2000 ans avant J -C. Elle était toute autre que celle d’aujourd’hui ! (païenne) 
Le Nouvel An Juif, c'est l'anniversaire de la création du monde. (La Roch Hachana)
Et hier encore, dans nos pays chrétiens, elle avait une connotation religieuse qui se perd aux fils des ans, c'est la bénédiction paternelle de chaque début d'année. Aujourd’hui, seule subsiste sa laïcité.

Mais pourquoi donc présenter ses vœux ? Pouvons-nous influer sur le Devenir de nos proches et de notre prochain ? Ne serait-ce que formule de politesse ? Le chrétien sait qu’il n’est pas question de s’en remettre au sort et espérer, ni nécessaire de toucher du bois ou de croiser les doigts… (Bien que cela s’entende dans nos rangs).
Nous pouvons certes contribuer à ces vœux par nos prières et nos demandes de bénédictions -et ce tout au long de l’année sans pour autant délaisser cette sociable tradition- mais aussi par un témoignage parlé mais, et surtout, comportemental de chaque jour ! (témoignage)

Nouvel An, oui ! Mais pourquoi ce titre d’article : La Compassion du Nouvel An.
Présenter ces (bons) vœux, faire des vœux n’est pas anodin ! La Bible en Lévitique 5.4 nous parle du ‘‘parler à la légère’’. Ne serait-il pas nécessaire que les vœux souhaités soient adaptés à celui qui les reçoit ? Évident, dirons-nous ! Pas si sûr… 
Pour éviter ‘‘la rengaine éventuelle’’ des vœux du 1er de l’an il ne faut pas penser « Meilleurs vœux pour toute la vie. Comme ça, c'est fait une fois pour toutes. » (Philippe Geluck) ni croire que comme « Tous les hommes qui font la même erreur, s'imaginer que bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Léon Tolstoï) Mais se souvenir que « la violence est véritablement fille de l'impiété et ... le bonheur que les hommes désirent et souhaitent de tous leurs vœux, le bonheur vient de la santé de l'esprit. » (Eschyle)… Et d’où peut venir la santé de l’esprit ? De l’Esprit !?

La compassion. La compassion n’est pas simple sympathie, ni même empathie.
L’empathie n’est que le fait de ressentir les sentiments ou les besoins de quelqu'un. La compassion du latin compassio composé de com- et passio, c’est souffrir avec son prochain. L’empathie permet de ressentir, et la compassion de partager.
Les véritables vœux ne peuvent se faire qu’avec Amour et "Aimer, ce n'est pas regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.’’ (Saint-Exupéry)
La Compassion du Nouvel An.
"Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel." Mais « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, (Amour, compassion) je suis un airain qui résonne. » (1 Corinthiens 13:1) L’apôtre Paulira même jusqu’à dire en Corinthiens 13, 3 « Je pourrais distribuer tous mes biens aux affamés et même livrer mon corps aux flammes, si je n'ai pas d'amour, cela ne me sert à rien. »
Présentons donc nos vœux avec Amour et Compassion.
Savons-nous consoler et relever notre prochain sans nous plaindre nous-même de nos bobos ?
Eprouvons-nous le besoin d’épancher notre besoin d’écoute de nos misères à notre prochain qui souffre bien plus que nous car lui au moins il comprendra ?
Mon vœu 2016 le plus cher c’est que, Je, Tu, Nous, puissions tout au long de cette année nouvelle refléter un visage d’amour qui saura d’une tendresse du regard, caresser d’un baume, la souffrance et le besoin de notre prochain… puis, l’aider avec Amour et Compassion…sans attendre de retour.
~ Pour relire le tour du monde des vœux cliquez ici ~

Commentaires

  • Moïse B, 30/12/2015 00:00

    Bonjour,

    Un grand merci pour ce message…

    Cet airain qui résonne, aujourd’hui nous dirions que c’est « un feu de paille » un amour stérile, sans lendemain « c’est l’amour de ce monde ». Ou est cet amour et cette compassion, cette charité que le Seigneur nous a avertis quelle refroidira Mt 24/12. Sommes nous à la fin des temps ? Nous le pensons tous et nous y aspirons je l’espère… Mais attention !!! Que ce temps et cette génération ne nous pervertissent pas comme notre Seigneur l’a dit en son temps auprès des apôtres Luc 9/41 « version T.O.B proche du Grec » . Ces mises en gardes du Seigneur et de l’apôtre Paul 1Tim 3/1-5 sur la corruption des derniers jours sont là pour nous préparer à nous remettre en question et à suivre l’enseignement de Pierre a affermir notre vocation d’aimer notre prochain, en joignant à notre piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité 2 Pi 1/7.
    Mon vœu pour 2016 c’est que le Seigneur fasse luire son AMOUR sur son église et que nous transpirions l’AMOUR DE CHRIST ainsi nous rendrons justice à l’orphelin, à l’opprimé et tous ceux que le monde rejette en les condamnant à vivre indignement.

    A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres Jean 13/35.

  • Le Drom., 31/12/2015 00:00

    Bonjour Lerdami,
    Merci une foi de plus pour cet édito,
    Merci aussi à Moise B pour son commentaire avec lequel je suis tout à fait d'accord, Je ne trouve rien à y ajouter,
    Alors bonnes fêtes de fin d'anné à tous et que notre Seigneur nous remplisse de son AMOUR et de sa VERITE,
    A bientôt mon bien cher frère,

  • Geogui, 15/01/2016 00:00

    Une réflexion utile sur une coutume qui a tendance à se vider de son sens profond. Pratiquons la, dans l'optique si bien mise en lumière par Lerdami!
    Dieu seul sait ce que cette nouvelle Année nous réservera. Par la grâce de notre Dieu, souhaitons que cette année 2016 soit enrichissante et bénie, pour toi et ta famille Lerdami!

Laisser un commentaire

:
: