« Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. » 1 Corinthiens 12:13

« Nous chrétiens, enfants de Dieu, nous sommes tous frères, soit Black, Blanc, Beur, soit manuel ou intello, soit riche ou pauvre, soit valide ou handicapé, nous sommes unis en esprit et en vérité. » (Exégèse lerdami)

Notre titre ouvre à lui-seul le débat sur le regard que, parfois, nous portons sur nos Semblables qui sont pourtant si Dissemblables ! Cette dissemblance, cette différence, que nous détenons tous, est-elle à nos yeux un atout ou au contraire un désavantage ?

Franz Liszt à dit : ‘’Enrichissons-nous de nos différences mutuelles. » Et notre
riche langue de Molière (français) surenchérit en définissant la différence par diversité, particularité et spécificité. Ne sont-ce pas là des privilèges que de ne pas être tous des clones ? A quoi serait-il bon d’avoir des concepteurs d’idées s’il n’y avait point de réalisateurs de projets ? Notre corps n’a-t-il pas des membres de fonctions différentes pour former l’être merveilleux que nous sommes ? (pas moi ? lol !)

Aussi, la couleur, la façon d’être, le caractère, le handicap physique, la personnalité, les qualités et  même les défauts -à nos yeux- de notre prochain ne doivent-ils pas être les ingrédients pour former un corps (une communauté) en bon état de marche ? Dire qu’en ce 21ème siècle, nous en sommes encore au clivage Homme/Femme !

Ces propos ne concerneraient pas l’église... Pourtant n’avons-nous jamais entendu : « Mais pourquoi fait-il ainsi, ce n’est pas très malin ! » - « Il pourrait bien faire attention quand même ! » Ou : « Ah, c’est bien de lui, ça ! » Et encore : « Comment il parle celui-là ? »

Nous tairons ici les médisances qui courent, tout comme les rumeurs, quand nous ne comprenons pas la différence. Mais rappelons-nous ce que nous dit Romains 14/10 : « Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? Puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. »
Si nous vivons la différence comme une inégalité, une divergence ou un désaccord, nous pouvons tomber dans l’indifférence.
L’indifférence ne doit pas être le propre du Chrétien (amour) car c’est du détachement, parfois du dédain qui mène au désamour !
La différence de l’autre, vécue comme un défaut, encourage la méfiance, la défiance. C’est alors de l’anxiété, un égarement de pensées qui incite à la digression. (Mettre à part son prochain). Comment vivre alors Romains 12/5 :
« Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres. »

Certes, la différence ne s’accepte pas quand elle découle d’un travers ou d’une inconduite mais les ragots, les médisances et autres persiflages ne seront jamais la solution à un problème. La solution se trouve en 1 Thessaloniciens 5/14 : « Nous vous prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. » car nous sommes membres les uns des autres. Ephésiens 4:25

L’autre n’est pas comme nous ? Est-ce pour autant qu’il doit changer ? Et si le changement devait s’opérer en Moi !

Souvent, la différence est une complémentarité bienveillante, un bénéfice enrichissant !

 

 

Mot pour sourire :
Comment dois-je le prendre quand mes proches me disent : « C’est tout toi, ça ! »
lerdami


A relire, dans le même esprit : ‘Top Unité’
- Capte, Toi sur la chaire, la leçon de l’isolé du fond de l’auditoire qui se désaltère de ton prêche.
- Prélève, Toi l’affermi, la puissance de l’affaibli ? Elle te soulèvera vers des sommets insoupçonnés !
- Puisses-tu, Toi le balayeur, dépoussiérer les notes du musicien qui viendront te soulever de joie !
- Veux-tu, Toi le manuel, construire les pensées de l’intellectuel afin qu’il t’instruise et s’abreuve de ton savoir faire ?
- Jeune, ton ardeur flamboyante désaltère-t-elle l’Ancien qui te soutient dans le silence ?
- Oh, Toi le nanti, le prospère, connais-tu la richesse du pauvre dans l’attente d’un bienfait
- Requiers, Toi le joyeux, la réflexion du troublé ! Ses pensées profondes seront ton intensité !
- Conçois, Toi l’internaute maître de la toile, le pouvoir du solitaire, la force de l’esseulé.
- Souffrance et maladie : Toi l’éprouvé, ton tourment peut instruire le bien-portant !
- Que le ’Bien-pensant’ ne s’arrête pas au premier regard mais sonde son cœur devant son Prochain !

- Si seulement les éloquents puisaient la sagesse des silencieux !

Commentaires

  • Le Drom,, 26/01/2013 00:00

    Bonjour Lerdami, oui c'est tout toi cela et quelle clarté et vérité dans cet édito que je cautionne de tout mon coeur. Je bénis DIEU pour pour la diversité de chacune de ses créatures, et comme il serait bon que je puisse comprendre que je n'ai point à moi seule la science infuse Lerdami, OK il est excellent de savoir écouter l'autre. et puis relisons tous ensemble ce merveilleux passage de l'Ecriture Sainte dans 1 Corinthiens 13: 4 à 8. Merci Lerdami et que DIEU te bénisse.

  • Tali, 26/01/2013 00:00

    Tellement vraie...et ce pour chacun de nous...J'ai un jour entendu une phrase : Te crois-tu si parfait que tu ne supportes pas les imperfections des autres...Finalement çà ramène au verset de la paille et la poutre...Nous avons si tendance à ouvrir facilement notre bouche pour juger et si peu tendance à l'ouvrir pour prévenir les âmes qui se perdent...Puisse Dieu nous pardonner d'être si réceptif à la chair et si peu à l'Esprit.

  • elinoe, 26/01/2013 00:00

    Des milliards d'etres humains sur la terre , donc des milliards de differences de caracteres, et pourtant ,tous à la ressemblance de Dieu ; evidemment , celui qui n'est pas comme moi , est bizarre : pourquoi ne voit-il pas les choses comme je les vois moi?
    nous avons besoin d'elargir nos tentes , d'avoir des relations sociales et spirituelles etendues ,afin de comprendre les autres , et d'etre compris par eux , ne pas jouer sur les mots , ne pas chercher à tout prix à avoir raison , car finalement , toutes nos raisons réunies , sont souvent bien loin des pensées de Dieu , et c'est toujours Lui qui a raison ;(esaie 55 : 8 et 9) d'autre part , il est tellement enrichissant de s'accepter mutuellement.

  • eveline, 26/01/2013 00:00

    La différence est une richesse, la vie serait tellement monotone si nous étions tous pareils ! Il n'y a pas deux visages pareils, Dieu a bien fait les choses, Il nous a créé semblables et différents à la fois. Ainsi, nous ne pouvons pas oublier que ce que nous voyons chez les autres, nous l'avons aussi en nous. Chérissons nos différences, elles sont le moteur de nos réflexions, et nous invitent à la tolérance.

  • dan59, 27/01/2013 00:00

    l'autre n'est pas comme nous, différent parfois à tous égards, et la bible nous invite à aimer notre prochain comme nous même. Non, je ne peux être indifférent, mais même si je ne le comprends pas toujours , je peux prier pour lui, et demander au Seigneur de l'aimer d'avantage pour mieux le comprendre. Merci Lerdami pour ton édito.

  • Geogui, 27/01/2013 00:00

    Ce rappel est bienvenu,par ces temps de mondialisation économique( car la vraie mondialisation humaineétait déjà en marche ,dans les propos de Paul,rapportés dans le verset d'introduction.)!

  • lerdami répond à dan59, 27/01/2013 00:00

    Ok, prions pour SOI et ainsi mieux connaître l’Autre. Cet édito appelle, finalement, à reconsidérer notre façon de voir le prochain en rentrant en soi-même pour assainir notre MOI. A mon humble avis, c’est souvent de la satisfaction du SOI (moi) que vient le malaise de la différence mal perçue. L’osmose chrétienne s’obtient par la recherche de la compréhension de la différence…sans la combattre obligatoirement. Amour et compassion (Esprit) peuvent faire germer, de la différence de l’autre, ce qui manque à notre MOI, donc à l’église. Merci à tous les commentateurs.

  • lecteur, 28/01/2013 00:00

    Bisous lerdami. Je viens de lire ton message et je suis d'accord avec toi pour moi ceux qui nous critiquent sont soit très malheureux soit jaloux de ne pas être comme nous avant toute chose .....Balayer le devant sa porte avant de faire celui des autres et réfléchir sur soi.Ton message met en lumière ce a quoi on n'avais pas pensé. . Merci

  • TP, 03/02/2013 00:00

    Entièrement d'accord : nos différences sont une richesse !

Laisser un commentaire

:
: