La Prière ‘dictatoriale' 1/2

«Les prières des saints,
Sont des coupes d'or
Remplies de Parfums. »
(Apocalypse 5:8)

« Demandez, et vous recevrez; cherchez,
Et vous trouverez. » Matthieu 7:7

‘Prière' / ‘Dictatoriale' : Voilà une association de mots bien malheureuse et inadaptée au ‘Bon sens' même !

A l'écriture de ces lignes, dans 3 mois ce sera Noël.
Dans bien (trop ?) de foyers la commande au ‘Père Noël' se soldera par l'accomplissement des vœux de l'enfant. Il demandera, exigera le cadeau convoité ; il sommera le ‘Père Noël' de se plier à sa requête … Et il recevra ! L'enfant (despotique ?) n'aura même pas à chercher pour trouver le cadeau tout enrubanné dans son papier aux mille étoiles de Noël.
Que cet enfant (nanti ?) ne croie plus au ‘Père Noël', ce sera du ‘pareil au même'. De toute façon, la surprise du cadeau ne sera plus… Non pas qu'il n'y aura plus de cadeau(x), mais plus de surprise car la nature du cadeau est toujours exigée, adjurée ! Une exigence de cadeau(x) qui parfois (souvent ?) ne sied même pas au besoin de l'enfant…Mais souvent, le fait que « La folie est attachée au cœur de l'enfant » (Les Proverbes 22:15) découle de l'éducation donnée par les parents.

La fièvre des achats retombée… et juste après les festivités, vient la fièvre des retours aux magasins des cadeaux inutiles, détériorés… dirons-nous empoisonnés ?

Mais nous parlons des exigences enfantines, qu'en est-il des adultes ?
Certes, ils n'exigent peut-être pas (bien que) autant que nos têtes infantiles, mais sont-ils toujours contents de leur présents et pour combien de temps le sont-ils, contents ?

Nous avons survolé là, un exemple de prière dictatoriale : « Je vous prie et j'exige ! » (s'il te plait, t'as intérêt…)
Mais nous les Chrétiens, ne sommes-nous pas parfois (souvent) trop dictateurs dans nos requêtes… Sans vouloir choquer en ces lignes qui que ce soit, ne sommes-nous pas trop directifs dans nos prières ?

Dieu (La Trinité) n'est pas ‘le Père Fouettard' mais Il n'est pas non plus ‘Le Père Noël'.
John Steinbeck  pensait « Ah ! Les prières des millions d'hommes qui s'élèvent en même temps vers le trône de Notre Père, comme elles doivent se faire concurrence et s'annuler mutuellement ! »

Samuel disait : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute » (1 Samuel 3:10)
Nous chrétiens, ne disons pas: « Ecoute, Seigneur, ton serviteur parle ».
N'exposons pas à Dieu nos désirs, nos besoins, nos requêtes et ayant
fini de parler, ne coupons pas la communication en retournant à nos petites affaires. Ce duo, n'est en réalité qu'un solo.
La prière exaucée n'est pas celle où l'on se sert de Dieu, mais celle où on Le sert. (1Cor. 13 : 5.)
L'enfant se sert du ‘Père Noël', reçoit et ne donne rien en retour. Quand la prière met l'honneur de Dieu avant le bonheur de l'homme, elle est la prière que Dieu exauce toujours. Ne prions pas pour obtenir mais aussi pour offrir.
Un enfant sait-il ce qui sera vraiment utile pour lui ? Ses parents (ou le Père Noël) sont-ils de ‘bon conseil' ou cèdent-ils à ses exigences ?
Pour l'Enfant de Dieu « l'Esprit l'aide dans sa faiblesse, car il ne sait pas ce qu'il lui convient de demander dans ses prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. » (Romains 8:26)

L'abondance de cadeaux n'est-elle pas préjudiciable à l'équilibre de nos chérubins ? Les Proverbes nous enseignent : « Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, nourris-moi du pain qui m'est nécessaire : de peur que, dans l'abondance, je ne Te renie en disant : qui est l'Eternel ?» (30:8)

Certains enfants pensent que le jour de Noël : « C'est ce que JE veux quand JE veux ! » …Et Noël peut, et doit, être tous les jours ! Si les Parents ou la Famille n'agissent pas assez vite, les enfants se font alertes pour un sérieux ‘coup de main'.

Mais que fais-je avec Dieu ? « Ne va-t-Il pas assez vite pour régler ‘mon problème'…Mais comment s'y prend-Il donc? »
La prière n'est pas exaucée assez vite ? N'oublions jamais, même dans les moments les plus sombres, que « Dieu fait toute chose bonne en son temps. » (Ecclésiaste 3:11)

Nous ne comprenons pas le cheminement de la bénédiction à venir ? Rappelons-nous  que l'Éternelest omniscient: « Car Mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas Mes voies. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant Mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et Mes pensées au-dessus de vos pensées. » (Esaïe55:8/9)

Non, la prière ne peut être ‘dictatoriale' dominatrice. Souvenons-nous de Luc « Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu'il eut achevé, un de ses disciples lui dit: Seigneur, enseigne-nous à prier. » (11:1)
Et alors « La prière sera à l'âme attristée, ce que la rosée est à la plante altérée. » et« La prière sera une rosée embaumée, si nous prions avec un cœur pur pour sentir cette rosée. » (Félix Bogaerts -Le Curé D'Ars)

La prière doit réaliser que
« Dieu fait tout à merveille. »
(Marc 7:37)

Nous savons, tous, cela… néanmoins, lerdami peine à la mise en pratique.

Commentaires

  • evelinesimonnet, 07/10/2015 00:00

    Bonjour Lerdami ! je suis allergique à tout ce qui est Noël avant terme ! c'est seulement dans 3 mois, et déjà les magasins mettent les cadeaux ! et voilà que tu t'y mets toi aussi !!! mais je comprends ce que tu veux dire... ! Mais en ce qui concerne la prière, je trouve que souvent on en abuse ! Les je prie pour toi etc... me sortent par les yeux car ça devient une HABITUDE, une formule toute faite, un peu trop superficielle à mon goût ! Et je comprends que Dieu a autre chose à faire que de répondre à ces prières. Pour moi la prière est un don de soi, et si le coeur n'y est pas, ce n'est qu'une formule vide de sens. Si l''enfant SAIT que son père l'aime, il SAIT que sa demande profonde sera comblée. C'est un rapport de confiance entre le père et le fils, qui fait que les voeux sont exaucés. Puissions nous avoir ce rapport de confiance et d'amour avec nos enfants, petits-enfants, et....arrière petits-enfants, afin qu'ils ne deviennent pas des demandeurs tyranniques ! Bonne journée !

  • lerdami répond à Evelyne, 07/10/2015 00:00

    Chère Evelyne, tout comme toi je n’aime guère cette précipitation pour la préparation de la fête de Noël. D’ailleurs, comme l’on fête Noël dans la majeure partie des foyers est navrant. Pour ce qui est de cet article, il faut s’attarder au titre (ce qui est logique) qui soulève l’autoritarisme de certaines prières. Dans ces lignes, Noël n’est pas traité (pour cela voir l’article sur Noël Cliquer ici). Je prends l’exemple type d’une situation de remise de cadeaux, suite à la ‘prière’ de l’intéressé. L’exemple de l’anniversaire aurait pu aussi être pris. Mais je comprends fort bien ta pensée. Mon but est de souligner que Dieu n’est pas un ‘dispensateur de cadeaux à notre service’. Le 2ème volet, c’est certain (a venir), apportera davantage de précisions, et ce, sans équivoque due à une métaphore qui, semble-t-il, t’a troublée. @ Bientôt Amie. lerdami

  • dan59, 09/10/2015 00:00

    Bonjour Lerdami. Ton article au titre provocateur... m'interpelle. DIeu n'est ni le père fouettard, ni le père Noël, mais c'est mon Père. Il s'est si bien ce qu'il me faut. Il me donne ce dont j'ai besoin en son temps. Âgé de 16ans, un de mes enfants voulait passer son permis moto, ... ce que je lui ai refusé,non parce que je ne l'aimais pas, mais parce que je l'aimais, ... il avait du mal à le comprendre, il lui a fallu 4 ans pour qu'il le comprenne.que c'était parce que je tenais à lui.... que je refusais de répondre à sa demande.... Handicapé par une maladie génétique paralysante, j'ai demandé à Dieu de répondre à mon besoin, ce n'est que 5 ans plus tard, qu'il ma guéri , mais bonne école, que l'école de la souffrance où on découvre et expérimente des choses extraordinaires. merci Seigneur de répondre EN TON TEMPS!

  • Le Drom., 10/10/2015 00:00

    Bonjour Lerdami,
    Bel article au titre qui fait réfléchir.
    Bien souvent il est vrai que nos prières, nos requêtes apportées au trône de la grace, ont tendance à vouloir donner un ordre à celui qui est souverain dans le ciel et sur la terre. Nous ressemblons aussi parfois à des enfants trop gâtés!!! Dieu soit loué dans son amour et sa grande sagesse, répond
    à nos demandes par oui et parfois par non. Nous le savons bien, sa volonté est bonne, agréable et parfaite. Il est notre bon Père céleste mais aussi le saint des saints et parce que je suis sa créature, je ne peux pas et ne dois pas lui adresser des prières dictatoriales mais au contraire me soumettre à SA VOLONTÉ. Ma prière pour terminer sera: Seigneur pardonne et ôte tout orgueil de mon coeur. Que je puisse te prier en toute humilité et te dire comme notre frère Samuel: parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
    Merci Lerdami et vivement le deuxième édito sur ce même sujet.

  • Geogui, 13/10/2015 00:00

    Même si nous savons tous cela...Il est tout de même utile de méditer sur la Prière, sur ce qu'elle est, ce qu'elle implique, l'attitude que l'on doit avoir en faisant monter vers Dieu sa prière.
    Tu fais un beau parallèle entre les désirs des enfants vis à vis du père Noël et nous, à l'égard de notre Dieu; mais l'Eternel est le créateur de l'univers, notre créateur. Nous lui devons soumission et respect. Il est omniscient et omnipotent et sait tout de nous, sans même que nous l'exprimions. La Prière est un moyen privilégié qu'Il nous recommande pour le louer, le supplier, lui faire part de notre reconnaissance et de nos demandes, tout en sachant que c'est Lui qui décide in fine... A cet égard, il serait intéressant de se pencher sur quelques exemples de prières contenues dans la Bible.
    J'attends la deuxième partie de ta réflexion.

  • Lakhvinder, 19/12/2015 00:00

    I am unable to thank you more than enoguh for the articles on your website. I know you’d put a lot of time and energy into all of them and truly hope you know how considerably I appreciate it. I hope I will do something identical person sometime.

Laisser un commentaire

:
: