Qui est mon prochain ?
(Luc 10-29)

« Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. » Matthieu 25-40

Pour ce qui est de l'Humain le mot ‘prochain' désigne tant Autrui, notre voisin, qu'une personne proche, intime, peu différente de nous.
Il existe dans notre France (comme ailleurs) des gens que nous avons la fâcheuse habitude d'appeler des ‘Exclus' !
Ces lignes, sans prétention aucune, aimeraient traiter des exclus nommés SDF.
De prime abord il est bon de signifier que le SDF n'est pas un ‘exclus' mais un ‘inclus', dans la pauvreté générée par l'Homme.

Les trois lettres :      SDF,  sont souvent sa seule fortune, son seul bien et sa seule identité. Ce Prochain ne possède peut-être plus grand-chose, si ce n'est rien… mais SI il ‘n'A' plus… il ‘EST' encore ! Bien que différent il est comme nous !
* Qui est-il ? : Celui que l'on nomme le ‘Sans Domicile Fixe', le SDF, a un domicile, SON domicile c'est LA RUE… mais ce domicile n'est pas fixe. Le SDF est parfois (souvent) un ‘Sans Abri'.
Quand nous parlons des ‘Sans-abri', Il est connu que les opinions divergent et que les idées (reçues) se bousculent !
* Comment vit-il ? : Sachons que les SDF, même les plus marginalisés, ne vivent pas dans un monde différent du nôtre. Leurs besoins sont décuplés et souvent vitaux. Ils ont toujours une existence. Ce sont nos proches, mon Prochain.
La vie quotidienne des SDF n'est pas une existence bohème, chaotique, désordonnée. Elle est au contraire faite d'habitudes et de rythmes assez précis. Avec le temps, ils se constituent des façons de parler ou d'agir, qu'ils adaptent selon le contexte rencontré. Le SDF se doit de garder une certaine distance dans des moments particulièrement éprouvants ou humiliants pour lui, afin de conserver une image de lui-même acceptable. Par lui et pour ses vis-à-vis.
S'il est parfois responsable de son état, ce n'est pas toujours le cas, et de loin. Et même quand serait-ce… Ne lui jetons pas la 1ère pierre.
Il doit trouver des solutions aux problèmes qu'il rencontre chaque jour : repérer un endroit où stocker ses affaires, se protéger contre le vol, subvenir à son alimentation, s'abreuver et préserver un minimum d'hygiène. Il lui faut, certes de manière particulière, trouver des solutions pour tenir moralement et physiquement.
La vie que le SDF mène, sa santé physique, son isolement, ses doutes et inquiétudes, altèrent significativement son élan vers le meilleur et rongent ses espoirs. Le SDF ne pense plus et n'agit plus comme TOI…
* Comment Lui tendre la main (La Main Tendue) : La Nature nous apprend de mille façons comment s'intégrer en parfaite harmonie… Mais il ne s'agit pas d'user de ‘camouflage' pour s'identifier et être en osmose pour aider son Prochain. Une approche au plus près de ses besoins est nécessaire. Pour s'immiscer dans une équipe de foot il faut en revêtir la tenue, en connaître les règles…et aimer le foot ! Comment aider son prochain, et notamment le SDF ? Être à son écoute, notre tenue et notre comportement (témoignage) nous apporteront la compréhension et l'Amour nécessaire à comprendre SES règles que nous ne connaissons pas, ni même imaginons. Ses  barrières, ses craintes, ses excès dépassent notre entendement.
Tout comme pour mener à bien un travail (spirituel ou pas) pour Dieu, il faut travailler avec Dieu, connaître Sa volonté ; il est nécessaire pour mener à bien un travail (spirituel ou pas) pour L'indigent, il faut travailler avec l'indigent et connaître au plus près ses besoins et envies.
Le SDF ne pense plus et n'agit plus comme TOI…il faut donc revigorer premièrement le corps et son esprit saisira ainsi notre approche si elle est compassion et compréhension. Puisque nous pensons que ces ‘gens' ont touché ‘le fond' sachons que pour remonter à la surface le plongeur a besoin de paliers de décompression. Il faudra au SDF une nourriture physique, psychique et spirituelle adaptée à son état… pas plus ... ni moins !
SDF ne veut pas dire : ‘Sauvé De Force' ! Dans le brouillard de sa vie soyons juste une étincelle –permanente- qui le guidera vers la clarté. Certes avoir la puissance d'un flash est valorisant, mais que l'arrogance de la ‘religion' ne grille pas le personnage photographié ni que la précipitation de l'aide apportée ne rende un effet flou au cliché. (Métaphores)
Aimer n'est pas imposer mais proposer. Parler c'est aussi se taire et écouter…Mieux vaut transparaître le Christ que de discourir de Jésus. Ce sont bien les religieux qui ont crucifié Jésus !

Nous pourrions parler de l'apparence. Si nous parlons français à un touriste allemand qui a l'air d'un parisien, cela ne lui apportera rien. Le parler et l'allure d'un ‘cabossé de la vie' ne reflètent pas les pensées de son cœur. Il n'a plus l'apparence de ce qu'il est !
Puisse le SDF nous être assez proche (le bien connaître) pour que ce Prochain soit délivré de l'assaut de l'adversaire car c'est bien de cela dont il s'agit… et le Message du Salut Divin pourra être délivré. Mais : « Quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien. » (1Cor. 13-3)

« Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu'elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n'ont point de berger. » Mathieu. 9.36.

La ‘compassion' : Du latin ‘cum patior', signifie : ‘souffrir avec'…

Souffrir avec mon  Prochain

Souffrir avec mon Prochain

N'oublions pas que :
« L'Éternel dit à Satan: D'où viens-tu? Et Satan répondit à l'Éternel : De parcourir la terre et de m'y promener. » (Job 2:2)

Mais que :
« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? » (Romains 8:31)

Commentaires

  • Geogui, 15/07/2016 00:00

    Texte reflétant une bonne observation du SDF. Au delà, il nous apprend comment doit être notre rapport à l\'Autre? Savoir le mettre en confiance; se fondre dans son vécu pour l\'inciter à se livrer...De précieux conseils dont tout chrétien pourrait tirer profit pour témoigner de L\'amour de Dieu pour l\'Autre. L\'apôtre Paul ne dit-il pas :\ Je me suis fait tout à tous afin d\'en sauver de toute manière quelques-uns\ (1 Cor.9:22).
    J\'aime particulièrement ces phrases: \ Aimer n\'est pas imposer, mais proposer (Dieu respecte la liberté de l\'homme. Il l\'invite à faire le bon choix , mais c\'est lui qui décide en définitive).Parler c\'est aussi se taire et écouter...Mieux vaut TRANSPARAITRE LE CHRIST que de discourir de Jésus.\ A méditer!!!

  • Agnès, 07/08/2016 00:00

    Merci; très bon article; priez pour moi je vs embrasse ; à bientôt; Agnès. mon seul bonheur sur Terre, dans de très grandes souffrances sur Terre; je déteste Satan et l’orgueil Luciférien: aimons Le Doux et Crucifié Jésus , qui aime sans être Aimé- oh terrible douleur-; toujours plus; prouvons Lui; et aimons ns toujours plus; ce que je vous souhaite et me souhaite; bisous; à toujours et pour toujours dans le cœur de Dieu. Agnès

Laisser un commentaire

:
: