Psaume 18 - Soldats de Dieu (2/2)

  Lecture : Psaume 18 versets 18 à 51 A partir de là, une autre leçon apparaît dans notre texte.   Versets 18 à 20Les versets 18 et 19 nous révèlent la nature des ennemis et leur façon d'attaquer : « Il me délivra de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi. Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse » « Mais l'Eternel fut mon appui, il m'a mis au large, il m'a sauvé parce qu'il m'aime. » Est-ce la volonté de Dieu que nos ennemis soient plus puissants que nous ?Est-ce la volonté de Dieu que l'attaque nous surprenne ? 1 Pierre 4 v 12 : « Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. »Bien sûr le Seigneur est fidèle et surtout Il nous aime. Il...
Article | 19/03/2019

Romains 9 (suite n° 42)

II - La compassion : Dieu se définit ainsi : "L'Eternel, l'Eternel, Dieu compatissant en qui fait grâce" (Ex. 34:6), et ses promesses en sont imprégnées ; quatre passages nous le révèlent. Ex. 2:24 : "Dieu entendit leurs soupirs. Dieu se souvint de son alliance". Pour un peuple en détresse, il y a le Tout-Puissant pour prendre leur cause en main et agir en conséquence. Il en est exactement de même pour nous. Quelle que soit notre situation, même la plus tragique, il y a une promesse pour nous et un Souverain qui veille et qui nous rassure. "Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, Il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter" (1 Cor. 10:13). Remarquons la proposition : "Il...
Article | 28/10/2015

Romains 9 (suite n° 7)

Jéhovah a-t-il trompé Abraham ? Pas du tout, la famille s'agrandit petit à petit, même si le patriarche n'est plus là pour le constater. Jacob descend en Egypte et la tribu s'élève à soixante-quinze personnes (Act. 7 : 14-15). S'il est louable de rêver de salles remplies de pécheurs repentants, sachons également nous émerveiller pour la progression modeste mais régulière des nouvelles personnes dans notre église locale : "et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés" (Actes 2:47). Ne nous désolons donc pas, si les sommets que nous espérions n'ont pas été encore atteints, comme Elie qui s'écriait : Seigneur, ils ont tué les prophètes, ils ont renversé tes autels ; je suis resté moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie" mais qui ignorait les "sept mille hommes qui n'ont point fléchi le genou devant Baal" (Rom. 11:3-4). Ce que nous ne voyons pas...
Article | 06/01/2014

Romains 9 (suite 3)

"Un combat acharné : "Voyant qu'il ne pouvait le vaincre..." (v.26a) : Ne soupçonnons pas une quelconque faiblesse au sein de l'armée céleste qui possédait la toute-puissance pour foudroyer Jacob à l'instant. Rappelons-nous l'épisode du jardin : devant la cohorte qui venait pour L'arrêter, Jésus prononcera un seul mot et tous tombèrent à terre (Jean 18:3-6). Nous l'avons écrit plus haut, ce n'est pas un ennemi qui s'opposait à Jacob mais le Dieu d'amour qui le rencontrait pour lui faire du bien (cf. Deut. 8:16). "Il ne pouvait le vaincre", parce que Jacob s'y refusait absolument, quel dommage ! Réfléchissons bien, nous ressemblons à maints égards à Jacob. Une grande différence, cependant, nous distingue de lui. Malgré l'aspect rassurant du combat conduit en faveur de Jacob, celui-ci a dû néanmoins le soutenir ; quant à nous, Quelqu'un a pris notre place, et nous sommes invités à considérer quelle opposition impitoyable...
Article | 14/08/2013

Romain 9 (suite : v4-5)

Suite de l'article : Romain 9, versets 1-3 Dans les v4-5, nous retiendrons trois points : l’identité du peuple, son patrimoine et Celui qui, selon la chair, en est issu : Jésus. Identité (v.4) : Qui sont les Israélites ? Le mot «Israël» apparait pour la première fois dans Gen 32:29, lorsqu’il fut attribué à Jacob par l’ange et confirmé par Dieu dans Gen 35:10-12. Mais déjà, dans Gen 14:13, il est rapporté, concernant l’ancêtre Abraham : «Abram, l’Hébreu». Et les générations des «Fils d’Israël» se sont succédées jusqu’à nos jours. Quant à nous, n’oublions pas que nous étions l’«olivier sauvage» qui a été «enté contrairement à sa nature sur l’olivier franc» (Rom 11:17-24), et que nous sommes devenus, grâce au sacrifice du Sauveur («Car le salut vient des juifs : Jean 4:22), la descendance spirituelle d’Abraham, «Le père de tous ceux qui croient» (Rom 4:11). Ceux donc qui ont...
Article | 07/06/2013

Armistice

Fin de la ‘Grande Guerre’ de 14/18 Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918. Armistitium : Nom latin médiéval (XVIIe siècle)  Arma : Arme… Statio : État d'Immobilité Armistice : Suspension totale ou partielle des hostilités entre deux armées, en particulier, pour permettre au pays, qui en fait la demande, d'étudier les conditions de fin de guerre de l’adversaire. Conclure, signer un armistice c’est l’arrêt provisoire des hostilités convenu entre des ennemis. Toute cessation de conflit par armistice, trêve ou capitulation doit être strictement respectée. Mais même si l'armistice est recevable, l'armistice n'est pas la paix... Georges Clémenceau n’a-t-il pas dit : « Il est plus facile de faire la guerre que la paix. » Pour mémoire, on a dit de lui "qu'il avait gagné la guerre mais perdu la paix" (1914-18)   « Quand les hommes diront: Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l`enfantement surprennent la femme enceinte, et...
Article | 11/11/2010