Psaume 18 - Soldats de Dieu (2/2)

  Lecture : Psaume 18 versets 18 à 51 A partir de là, une autre leçon apparaît dans notre texte.   Versets 18 à 20Les versets 18 et 19 nous révèlent la nature des ennemis et leur façon d'attaquer : « Il me délivra de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi. Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse » « Mais l'Eternel fut mon appui, il m'a mis au large, il m'a sauvé parce qu'il m'aime. » Est-ce la volonté de Dieu que nos ennemis soient plus puissants que nous ?Est-ce la volonté de Dieu que l'attaque nous surprenne ? 1 Pierre 4 v 12 : « Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d'une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. »Bien sûr le Seigneur est fidèle et surtout Il nous aime. Il...
Article | 19/03/2019

Psaume 18 - Soldats de Dieu (1/2)

Lecture : Psaume 18 versets 1 à 7 Dans certaines versions ce Psaume est intitulé : Reconnaissance après la délivrance. C'est vrai que le début du texte nous brosse le tableau d'un homme (ce pourrait être une femme) qui est fortement éprouvé.Mais l'auteur ne commence pas ce Psaume en exposant seulement ses problèmes mais en rendant témoignage de la fidélité de Dieu pour délivrer celui qui se confie en lui.Verset 4 → témoignage délivré à autrui: «Loué soit l'Éternel »Verset 2 → plus intime, adressé à Dieu : «Je t'aime, Éternel »Cela peut nous rappeler  la prière  au père de Jésus dans Matthieu chapitre 6: l'hommage à Dieu est rendu avant toutes choses.   →  Dieu en premier !Et c’est bien dans cet ordre là que les choses doivent être faites.   Remarquons dans notre lecture la richesse descriptive de ce que représente Dieu dans nos difficultés : Verset 2 :...
Article | 14/03/2019

Guerre et Paix

- Chaque n° dans le texte, est un lien actif (à cliquer)- ou réf. à retrouver en fin d’article.   Nous sommes dans les années, quelque part dans le temps, après Jésus Christ.1 Toute la terre est occupée par l’envahisseur.2 Toute ? Non ! Un petit peuple d’irréductibles résiste encore et toujours à l’occupant.3 Cette histoire en ces lignes révélée est réelle et nous pouvons d’ores et déjà affirmer que la fin en sera tant tragique 4 que merveilleuse.5 Ce petit peuple de fiers combattants se prévaut d’avoir Le Chef le plus puissant, 6 bien qu’il ne soit pas physiquement présent.7 Ce ‘Prince de Paix’ 8 comme ils le prénomment leur a laissé une potion magique, Divine Un breuvage aux vertus stupéfiantes. 9 Ce petit peuple est nomade, 10 il parcourt la terre 11 pour faire reculer l’envahisseur et recouvrir la liberté de tous.12 Bien que pacifique ce petit peuple fourbit ces...
Article | 11/04/2018

L’Ordre et Les Ordonnances

« Que tout se fasse avec bienséanceEt avec ordre. » 1 Corinthiens 14:40 Entrer dans les ‘ordres’ signifie se faire prêtre ou religieux… Mais nous ne parlerons pas en ces lignes d’entrer dans les ‘ordres’ mais de respecter les Ordonnances Divines avec ordre et bienséance. Le ‘Né de nouveau’ de notre temps n’est plus sous la Loi mais bénéficie de la Grâce Divine. Affranchi du péché après en avoir été esclave, il est devenu esclave de la justice ayant obéi de cœur à la règle de doctrine dans laquelle il a été instruit. (Romains 6-17…) Le respect d’une loi n'est pas simple obéissance passive. Son observation est la reconnaissance du bienfondé de cette loi. Celui qui respecte la loi l'accepte, il n’en est pas captif. Si être libre c'est jouir de droits garantis par une loi, alors le respect de cette loi est non seulement compatible avec la liberté, mais...
Article | 20/02/2017

Crucifié !

« Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers virent Jésus, ils s’écrièrent: Crucifie ! Crucifie ! » (Jean 19:6) Crucifier c’est faire mourir par le supplice, soumettre à la torture, tourmenter et/ou anéantir dans la souffrance. Le crucifiement peut se faire par la croix comme par la roue (croix de saint André). Il est à noter aussi qu’un ‘Crucificateur’ inventa la torture de l’espalier. Depuis le crucifiement du Christ, ce mot est devenu la Crucifixion. Christ at-il été, et est-il le seul crucifié ? A la défaite de Spartacus en 71 av. J.-C., six mille de ses partisans furent crucifiés. De nos jours la crucifixion a encore cours ! Christ a été crucifié « mais Dieu l’a ressuscité des morts. » (Actes 13:30) La crucifixion : Les romains adoptèrent cette infâme méthode pour exécuter les esclaves, les pirates, les brigands et les indésirables de la société. Le Christ saint, innocent,...
Article | 13/10/2014

Des soldats prêts à combattre?

Jérémie 48:14   « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles Mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, Pour renverser des forteresses. »  2 Corinthiens 10:4 En France, Les militaires ont leur chant de guerre : « Qu'un sang impur Abreuve nos sillons. »… Cela peut s’entendre ! Les sportifs ont le même hymne : « Ils viennent jusque dans vos bras. Égorger vos fils, vos compagnes ! »… Plus difficile à concevoir ! Georges Meredith (V 1909) a dit : « L’arme la plus efficace a toujours été, et demeure, l’arme Spirituelle. »  Les Chrétiens Français peuvent-ils avoir leur chant patriotique ? ’’ ’’ Enfants de la Céleste Patrie Le jour de Gloire est arrivé. Contre Satan, cette tyrannie La croix sanglante est levée. Entendez-vous dans nos églises Rugir ce féroce Satan, Il vient jusque dans nos rangs Attaquer nos Fils et nos Promises. Aux armes Rachetés Formons nos bataillons. Prions, veillons, Qu’un sang très pur Abreuve...
Article | 02/09/2012

Je vous ai compris !

« Les hommes livrés au mal ne comprennent pas ce qui est juste, Mais ceux qui cherchent l`Éternel comprennent tout. » Les Proverbes 28/5   Comprendre ! Ah, comprendre…Être compris. Combien de fois n’avons-nous pas entendu cette phrase réconfortante ? : « Je te comprends. » Comprendre, oui, mais quoi…comment ? Mais,  qu’est-ce que ‘comprendre’ ? Comprendre en latin ‘comprehendere’ est formé de cum (avec) et de prehendere (saisir). Comprendre serait donc : ‘saisir avec’ ou ‘prendre avec’ ? Comprendre quelqu’un (je te comprends) serait-il alors ‘prendre avec soi’ cette personne ? Et comme cette affirmation de comprendre concerne essentiellement  un problème, une situation embarrassante, il s’agirait donc de se saisir du tracas, du tourment de son interlocuteur. Sans philosopher, comprendre deviendrait une action… (Saisir / prendre) Il y a eu de fameux  « Je vous ai compris » par des personnalités gouvernantes : - Le 4 juin 1958, Le Général De Gaulle à Alger ; Le 17 novembre 2010, Le Président Sarkozy à la...
Article | 26/08/2011

Histoire de nos cantiques

Nous chantons et rechantons nos vieux cantiques dans le recueil des « Ailes de la Foi » et autres recueils. Certains, nous les trouvons beaux, ils élèvent notre âme ; mais nous sommes-nous posé la question de savoir comment sont nés ces cantiques, qu’elle est leur origine, ont-ils une histoire ? DEBOUT SAINTES COHORTES En l'année 1858, la ville de Philadelphie fut balayée par un réveil religieux. Un des leaders de ce mouvement était un jeune pasteur, Dudley A. Tyng. Ses sermons étaient pleins de puissance et l'on rapporte que lors de sa dernière réunion mille personnes répondirent à l'appel de devenir des disciples. Son texte était (Exo. 10/11) « Allez maintenant, vous, les hommes, servez l’Eternel ! » Le mercredi suivant, il se rendit dans une grange où l’on battait du blé. Comme il tendait le bras vers le mulet qui manœuvrait la machine à battre, pour le caresser,...
Article | 08/12/2010

Raymond, c'est quitte ou double!!

Demain, pour plus d'un milliard de mordus de ballon rond commence la coupe du monde de football. Toutes les équipes qualifiées pour cette phase finale se sont préparées pour être performantes au jour J! Toutes, sauf une, l'équipe de France ! La seule équipe qui se prépare pour perdre ! C'est ce que la presse spécialisée semble nous dire, la faute à qui ? A Raymond peut-être ? A une équipe moribonde, pas capable de battre la Chine, classée 84ème équipe au classement international ? A des joueurs trop payés, trop bichonnés, peut-être ? A un style de jeu ? Avant que la compétition commence, l'équipe de France est donnée perdante.... à moins qu'elle se mette à gagner, à monter en puissance, et qu'elle arrive le dimanche 11 juillet en finale ! Et là, Raymond sera considéré comme... le meilleur des sélectionneurs, des préparateurs mentales et porter en triomphe par...
Article | 10/06/2010

Une idée de destination de vacances

Une idée de destination de vacances Si vous n’avez pas encore décidé de l’endroit pour vos très prochaines vacances d’été, permettez-moi de vous suggérer une idée associant une superbe région ensoleillée à une histoire spirituelle très riche. Je vous propose de découvrir les Cévennes, où bien que sans cesse persécutés (dès 1660 avec les dragonnades), les protestants y étaient nombreux quand la révocation de l'Édit de Nantes (18 octobre 1685) vint les frapper d'une proscription générale. On leur envoya alors des missionnaires et des soldats, qui en convertirent quelques-uns seulement au catholicisme. En effet, le plus grand nombre aima mieux se cacher dans le maquis cévenol, s'expatrier ou souffrir pour sa foi en Jésus-Christ. Ce n'était que temples renversés, pasteurs mis à mort, hommes envoyés aux galères, vieillards, femmes et enfants jetés en prison (comme à la Tour de Constance à Aigues-Mortes où la protestante Marie Durand y resta 38...
Article | 06/07/2009

L’aumônier dans l’univers carcéral (1/3)

« J’étais en prison et vous êtes venus vers moi… ». Une parole bien connue de Jésus ! Les chrétiens se préoccupent d’assurer un prolongement à cette déclaration. Des chrétiens vont vers celles et ceux qui sont privés de liberté. Ces aumôniers (femmes et hommes) cherchent à manifester de différentes façons que le message de l’Evangile est le seul véritable libérateur. Le pasteur Marc Rey, aumônier à la prison de Villefranche-sur-Saône, nous livre divers aspects de ce ministère. 1 Historique La prison a toujours existé. Dès les premières pages de la Bible (Gn 39.20) jusqu’à ses dernières (Ap 20.7), elle est mentionnée comme lieu de confinement et de détention. La loi mosaïque ne la prévoit pas dans son code législatif mais elle existe en Israël comme lieu d’attente de jugement dès la promulgation de la loi, ne serait-ce que pour « placer sous bonne garde » (Lv 24.12) les prévenus....
Article | 09/02/2009

Le prix de la liberté

La semaine passée, pour la toute première fois, je suis allé sur l'un des sites du débarquement en Normandie, à Omaha Beach, au Cimetière Américain. Ce lieu est très impressionnant par sa beauté et le calme extraordinaire qui y règne... C'est alors que j'ai réfléchi profondément sur le sens du sacrifice des hommes qui y reposent. Des milliers de croix et d'étoiles de David alignées à perte de vue ; Des hommes qui sont tombés, là où ailleurs en Normandie, à partir du 6 juin 1944. Ils étaient soldats et obéissaient à une chaîne de commandement. Mais pour beaucoup, ils avaient un idéal qu'ils s'efforçaient d'atteindre par un don de soi. Ils ne connaissaient rien de notre pays qu'ils devaient délivrer, rien de ses habitants, rien de notre langue, rien de nous, qui pouvons aujourd'hui, 64 ans plus tard, nous promener librement le long des allées de ce mémorial. Pour...
Article | 23/02/2008

Réunion d'information sur l'Armée du Salut

L’Armée du Salut fait partie du grand courant des églises issues de la Réformation du XVIème siècle, qu’on appelle le protestantisme. Avant de se consacrer aux classes les plus défavorisées de la société, William Booth, son fondateur, avait été pasteur méthodiste. Dans les Postes, c’est l’Evangile de Jésus-Christ qui est annoncé et l'aide sociale qui est distribuée à tous ceux qui en ont besoin. Mais connaissons-nous vraiment l'Armée du Salut, ses soldats, ses officiers, ses missions, sa doctrine chrétienne, sa fondation ? C'est pour répondre à toutes ces questions que le Capitaine Matthieu GANGLOFF viendra à l'Eglise Evangélique du Grand Havre, 39 Avenue Rouget de Lisle, le jeudi 14 février à 19h30 pour animer une présentation suivie d'un débat. Entrée libre et gratuite www.armeedusalut.fr/congregation.html
Article | 06/02/2008

Le quatrième mage

Quatre mages ayant vu l’étoile, partirent afin de trouver le Roi. Trois d’entre eux se rencontrèrent et partir ensemble pour Bethléem. Le quatrième s’égara. Chemin faisant, il rencontra un homme blessé que des brigands avaient dévalisé. Il pensa ses plaies et remit au malheureux l’une des trois pierres précieuses qu’il avait destiné au Roi. Il offrit le diamant. Atteignant Bethléem, il trouva la ville pleine de femmes en larmes et de soldas romains. Il vit une pauvre femme, implorant un soldat d’Hérode, d’épargner son enfant. Le milicien se montrait inflexible. Une voix lui dit : « Offre-lui ton rubis. » Le Romain prit le bijou et passa. Le mage repartit. Pendant plus de trente ans il suivit l’étoile en Égypte, à Nazareth en Galilée, mais jamais il ne vit le Roi. A la fin, vieux, las, désappointé, il entra à Jérusalem. C’était le jour où le Roi de Juifs allait...
Article | 29/12/2007

Comme un soldat !

Les vacances, les loisirs, la retraite ? Tels sont certains des espoirs les plus fréquents de notre temps. La Parole de Dieu tient un autre langage. C’est Job qui le déclare : «Le sort de l’homme sur la terre n’est-il pas celui d’un soldat? ». Sans méconnaître le besoin du repos et de détente, elle précise donc que notre lot ici-bas est celui d’un combattant. C’est vrai de tout homme. « Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent » rappelait Victor Hugo. Que de malades s’en sont allés vers la tombe pour avoir, usés par la souffrance, cessé de combattre ! Combien de jeunes, n’ayant pas su « s’accrocher » traînent une existence morne. Et qui peut faire le compte des détresses, de la cohorte des vaincus cachant tant bien que mal leurs défaites ? Le soldat, par contre, a un chef ; il est soumis à une discipline...
Article | 04/08/2007

Jésus est la vie !

Nous pouvons lire dans la Bible ce passage : «Croire en Dieu, c’est une façon de posséder déjà les biens qu’on espère, c’est être persuadé que les choses que l’on ne voit pas existent vraiment » Ou encore : « Et qu’est-ce que la foi ? C’est une ferme confiance dans la réalisation de ce qu’on espère, c’est une manière de le posséder déjà par avance. Croire, c’est être absolument certain de la réalité de ce qu’on ne voit pas. » (Hébreux 11/1) La foi c’est aussi faire une entière confiance à la parole donnée. La Bible est la parole donnée par Dieu. Pour illustrer ce qui vient d’être dit, voici une petite histoire : Lors d’une revue militaire faite par l’empereur Napoléon 1er, son cheval s’emballa et partit au galop ; du carré des soldats sortit un simple grenadier de la garde qui saisit les guides de la monture...
Article | 18/07/2007

Protection divine

Lorsque Copenhague se fut rendue aux anglais, en 1807, plusieurs détachements de soldats établirent pendant quelques temps, leur quartier dans les villages des environs. Un jour, trois soldats furent envoyés pour piller quelques fermes. Après en avoir trouvé plusieurs dépouillées et désertes, ils entrèrent enfin dans un verger dont les arbres étaient courbés sous le poids de leurs fruits ; un sentier les conduisit à une jolie habitation ; tout au dehors respirait la sécurité et le bien –être ; mais à leur vue la fermière et les enfants s’échappèrent en poussant de grands cris. L’intérieur de la maison était propre et bien tenu ; une montre suspendue près de la cheminée et une jolie bibliothèque bien remplie attirèrent l’attention du plus jeune des soldats. Il prit un livre, et quoique qu’il ne pût comprendre la langue dans laquelle il était écrit, il distingua aisément le nom de Jésus-Christ sur...
Article | 28/02/2007

Historique des Eglises Evangéliques du Grand Havre - Douglas SCOTT

En rendant ce témoignage, mon désir est de glorifier mon Sauveur et de le remercier de la manière dont il a posé sa main bénie sur moi, avant et après ma conversion. Dès ma tendre enfance, j'assistais au Culte. où j'avais été baptisé par aspersion comme enfant, mais lorsqu'à un moment on introduisit des cérémonies que ma mère ne pouvait pas comprendre, elle décida d'aller là où elle pouvait comprendre afin de profiter du Culte. C'est ainsi que je me suis trouvé dans une école du dimanche où j'appris l'histoire Sainte et chaque année, dans les examens portant sur les Saintes Écritures, que je possédais dans ma mémoire, je réussissais à gagner un prix. Dans cette école du Dimanche, personne ne s'est donné la peine de me montrer où je devais commencer la vie chrétienne, personne ne m a conduit à la croix du Sauveur. Un peu plus tard, j'ai...
Page | 01/04/2006